Menu général

Rubriques




Géologie

Spectacle de la nature


 

« La beauté sauvera le monde » Dostoïveski

La nature est à la fois auteur et acteur, elle a créé le décor, écrit l'histoire, joué tous les rôles d'un spectacle jamais achevé.


 

Le décor

 

     Sur la façade méditerranéenne de la France, le Languedoc-Roussillon offre au regard une immense palette de paysages. Certains, où les roches jouent le premier rôle, sont des sites régulièrement visités par les touristes et promeneurs locaux. Par leur position géographique privilégiée, les villages de Dio et Valquières et leur château médiéval font partis de ces sites exceptionnels.

L'étendue, la diversité des paysages émerveillent.

     L'histoire de la Terre se découvre...Toute cette histoire nous est racontée par les roches et par une succession de phénomènes géologiques qui nous entraînent dans un passé très lointain : -250 millions d'années. C’est l’histoire de la Méditerranée et des Pyrénées confondue

 

Le décor est planté :

    Le château médiéval construit sur des dalles de grès occupe la scène d'un magnifique spectacle. A ses pieds s’étalent " les ruffes " rouges ravinées, mêlées de blocs de basalte noir. Au-dessus les blanches falaises calcaires et dolomitiques, abritent les hameaux de Dio, Valquières et Vernazoubres. Au sommet, la croix de Dio se détache, point de vue superbe sur les Monts d'Orb et l'Escandorgue à découvrir par une courte balade.


 


 

Les roches

 

     Les roches sont " les archives de la Terre " et témoignent de son passé : ballet des mers et des continents au scénario complexe : roches souvent transformées, déformées, sculptures vivantes du décor, gardant aussi milles secrets à découvrir...

 

     Ici, la roche prédominantes est " la ruffe "( du latin Rufus : rouge). Dénomination locale des paysages rouges ravinés du Permien du Lodévois.(250 à 286 millions d'années). Sédiments détritiques de Pélites et d’Argilite limoneuse rougeâtre, à débit en plaquettes très caractéristiques et petits lits verdâtres très durs, la ruffe est une roche à grains très fins, finement litée, constituée essentiellement de minéraux argileux, d'un peu de quartz et de micas, leur coloration rouge est due à l'oxydation de fer contenue dans le sol au moment de leur formation : c’est une roche d'origine continentale. Les ruffes sont le résultat de l'érosion et de l'altération de roches plus anciennes, elles ont conservées les traces très nettes de leur condition de dépôt (rides de courants, craquelures d'assèchement, gouttes de pluie, empreintes de pas de reptiles, etc...)   

 

    On y trouve aussi des grès du Trias (250-210 millions d'années). C'est un dépôt grossier de conglomérat et de grès qui vient recouvrir en discordance les ruffes. Déposés en gros bancs alternant avec des marnes, ils ont servi à la construction des villages et du château de Dio. Les grès sont les témoins d'anciennes rivières et chenaux de plaines inondables.

 

    Les blanches falaises sont calcaires et dolomitiques, d'âge Jurassique (210-179 millions d'années). La roche d'origine marine, carbonatée s'est formée à partir de sédiments calcaires dans lequel parfois le magnésium a remplacé le calcium. Leur facile débit a permis de confectionner les lauzes, couverture de nos églises, chapelles, fermes et bergeries du causse.

 

    Le basalte de couleur noire est le résultat de la solidification des laves fluides magmatiques de l'activité volcanique de l'Escandorgue (1 à 2 millions d'années). Si les cônes et caldeiras ont disparus de notre paysage, subsistent les vestiges des coulées volcaniques coiffant de nombreux reliefs (la Burle 486m) ainsi que des filons " dike " et anciennes cheminées volcaniques " neck " mis à jour par l'érosion, notamment dans les ruffes.


 

 

L'histoire

 

" L'Univers est éternel, les mondes naissent et meurent, la mer avance et recule, ce qui est la Terre peut devenir la Mer, tout change tout le temps ". Aristote.

 

    L'ère primaire avait commencée il y a -600 millions d'années, nous étions sous la mer et ceci pendant 210 millions d'années. Au cœur de la Pangée, un océan s'était ouvert séparant deux continents, la Laurasia au nord et le Gondwana au sud.

     Puis le mouvement s'inversa provoquant la collision des deux continents, ainsi sortirent des eaux, il y a -300 millions d'années, la Montagne Noire, le Caroux et l'Espinouse faisant partis d'une chaîne de montagnes appelée hercynienne qui va couvrir toute l'Europe et culminer à 5000-6000 m. A peine née, la montagne va être érodée en 50 millions d'années, des torrents dévalent des montagnes, il fait chaud et humide, des forêts entières vont être englouties et donneront notre charbon, plus loin se déposeront les sédiments plus fins : les ruffes. La région ne sera qu'une immense pénéplaine couverte de marécages où coulent de paisibles rivières.

C'est la fin de l'Ere Primaire, il y a 250 millions d'années au Permien.

   

    L'Ere Secondaire va commencer à nouveau par le mouvement des plaques délimitées par les grandes failles mises en place à l'ère précédente et les Océans vont renaître peu à peu. Ici la mer revient, d'abord hésitante puis envahit tout, il y a 205 millions d'années, c'est la Thétys, notre future Méditerranée, les temps Jurassiques et les dépôts calcaires des Corbières et des Grands Causses et plus proche de nous celui de Bédarieux. Mais l'ampleur des mouvements s'accentue, Ibérie et Europe se séparent, la mer quitte notre région il y a 110 millions d'années, sous climat tropical, un sol latéritique s'installe donnant naissance au bauxites, nous sommes au Crétacé.

 

     A l'ère Tertiaire, la région va acquérir sa disposition d'ensemble, contre coups de la mise en place d'une chaîne de montagne qui s'étend des Pyrénées à la Provence à travers le Golfe du Lion et le serrage ibérique, c'est le plissement pyrénéen il y a 40 millions d'années. Les roches se plissent, se soulèvent, se chevauchent encore par endroit, puis la chaîne se disloque, s'effondre, le détroit de Gibraltar s'ouvre, la mer revient méditerranéenne, nous sommes au temps Miocène, il y a 23 millions d'années, pour se retirer il y a à peine 10 millions d'années vers les rivages actuels.

 

    Voici l'Ere Quaternaire et les plus beaux paysages sont encore à créer, paysage ruiniforme, paysages des Causses, canyons et rivières, sculptures souterraines et pour finir, c'est à un véritable feu d'artifice que l'on assistera dès 2.5 millions d'années, un chapelet de volcans éclos du Sud des Causses à la Méditerranée. L'Escandorgue déverse ses laves dans les vallées et les dernières manifestations ont lieu au Cap d'Agde, il y a 700000 ans.

 

Visitez les rubriques de la page : Géologie


Parse error: syntax error, unexpected '" /></p></noscript>' (T_CONSTANT_ENCAPSED_STRING), expecting ',' or ';' in /var/www/vhosts/dioetvalquieres.org/httpdocs/include/footer.php on line 30